• 60
  • gens
  • oeuvre
  • Œuvres artistiques

Le vendredi 16 octobre 2015 à Nice Acropolis

L ’Association Départementale des Parents et Amis de Personnes Handicapées Mentales des Alpes-Maritimes (ADAPEI-AM) a été fondée à Nice en 1955 à l’initiative de parents d’enfants atteints de handicap mental. Elle accueille et accompagne des personnes en situation de handicap mental de l’enfance à l’âge adulte.

L’Association a fêté son 60ème anniversaire à Nice Acropolis en présence de nombreux élus, partenaires institutionnels et associatifs.

L’ouverture de cette journée d’anniversaire a débuté par la projection du Clip du 60ème anniversaire réalisé par notre Atelier Cat Vision, qui a remporté un franc succès et ému toute la salle ! Monsieur Patrick Marchetti, Président Dépar-temental, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à l’ensemble des personnes présentes en cette journée d’anniversaire.

« C’est tout à la fois un honneur, un moment d’émotion de vous accueillir, et un encouragement de vous voir aussi nombreux à nos côtés. L’intérêt que vous nous témoignez par votre présence résonne avec le slogan que nous avons choisi « un engagement solidaire pour renforcer le pouvoir d’agir ensemble ».

En ces temps marqués parfois par les dérives liées à l’individualisme, nous affichons la conviction d’une nécessaire solidarité pour une société véritablement inclusive. Nous reviendrons sur l’histoire de notre association mais il faut rappeler que si nous sommes réunis pour son 60ème anniversaire, c’est grâce au militantisme opiniâtre de parents et d’amis investis pour le mieux-être de nos enfants, c’est grâce à l’engagement des professionnels, à l’écoute et à la mobilisation des pouvoirs publics et de l’ensemble de nos partenaires.

Nous pouvons dire que notre action a une dimension fondamentalement sociétale. J’espère que cette journée permettra à chacun de mesurer qu’il ne s’agit pas que de mots. Si nous sommes un acteur local des politiques de santé dans le champ médico-social, nous faisons aussi partie de l’UNAPEI, première fédération d’associations françaises de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles. Je remercie sa Présidente Madame Christel PRADO de sa présence à nos côtés et de sa participation active à cette journée. Attachés à notre territoire, nous avons noué au fil du temps des partenariats forts et fidèles, avec les représentants de l’Etat et les collectivités locales. »

« Extraits » du discours de Madame Christel prado, Présidente de l’unapei. « Ce matin je lisais une citation qui est la suivante : « aimer c’est se surpasser » alors l’écrivain Oscar Wilde qui a écrit ça ne pensait forcément pas à nous, ce n’est pas le genre du bonhomme ! Mais pourtant, nous c’est 60 ans d’histoire d’amour et d’histoire d’amour qui commence comment ? Par des parents qui savent très bien en voyant leurs enfants que contrairement à ce que pense la société de l’époque, ils ne sont pas incurables, ils ne sont pas inéducables. Et c’est cette force de parents cet amour de parents cette volonté qu’ils ont eu de se rapprocher de personnes, de professionnels qui étaient compétents pour accompagner leurs enfants, qui ont permis de faire ce qui est aujourd’hui votre association et de faire ce qui est aujourd’hui l’UNAPEI forte de ses 550 associations affiliées.

(...) Nous n’avons jamais rien fait seuls, jamais, parents et quand je dis parents, je ne dis pas simplement le père et la mère je parle de l’ensemble de la famille et je parle aussi et surtout des frères et des sœurs qui s’investissent aujourd’hui dans nos associations et qui durant toute leur enfance ont vécu à la hauteur de leurs frères et de leurs sœurs handicapés l’exclusion sociale que vivait toute la famille. Donc jamais seuls, parents, amis, professionnels, partenaires institutionnels et partenaires associatifs. Nous sommes passés, nous association du mouvement, de la protection à la promotion de la personne et puis maintenant nous sommes à l’ère de l’autodétermination, le pouvoir d’agir, le pouvoir d’agir de tous, ce qui nous permet d’en arriver là c’est que notre pays est un pays démocratique et que donc chacun, chacun des concitoyens a le pouvoir d’agir doit avoir le pouvoir d’agir en responsabilité dans ce pays. (...) La loi de 2005 a été mise à mal par une ordonnance prise cet été, votée par les assemblées, ce que nous avons gagné nous pour la déficience intellectuelle, c’est le fait que nous avons obtenu que l’ensemble des personnels d’accueil soient formés aux règles d’accessibilité et à l’accueil de tous types de handicaps.

(...) Aujourd’hui on nous dit, désolé Mesdames et Messieurs mais la PCH c’est trop cher et l’accessibilité c’est fini parce que c’est trop cher aussi. Alors c’est pour ça que, je me permets de dire que la loi du 9 février 2005 est mise à mal. Aujourd’hui encore les droits fondamentaux ne sont pas respectés. C’est grave et on voit très bien que c’est bien le pied dans la porte pour revenir à une logique d’aide sociale. Nous ne voulons pas de la charité nous voulons de la citoyenneté. Nous fabriquons collectivement de la richesse tous, y compris les personnes polyhandicapées. Les personnes polyhandicapées créent de la richesse dans notre pays, elles créent de l’emploi donc elles créent de la richesse. Aujourd’hui, c’est 47 000 personnes qui ne sont pas accompagnées selon leurs besoins. C’est 47 000 personnes c’est 13 000 enfants sans solution éducative, c’est 6 000 personnes en amendement Creton qui restent dans des établissements d’enfants au lieu d’avoir un accompagnement d’adultes. C’est 6 500 Français exilés en Belgique, dont vos impôts financent les places. Mesdames et Messieurs, soyez contents, ce sont vos impôts qui créent de la richesse en Belgique et vous permettent d’exiler nos enfants qui sont 6 500. 30 000 personnes handicapées vieillissantes qui n’ont pas de solutions adaptées. Donc effectivement nous allons nous mobiliser le 20 octobre pour que nos enfants aient des solutions, pour qu’ils aient accès aux soins et je dirais, c’est un peu cynique ce que je vais dire, mais, nos enfants coûteront cher à la société tant qu’ils n’auront pas de valeur à ses yeux. Aujourd’hui notre société est encore largement ségrégative, on parle de politique inclusive et vous avez tous entendu parler des CLIS et des ULISS, on a transformé le « i » d’intégration en « i » d’inclusion, mais le dispositif n’a pas changé. C’est-à-dire que nous ne sommes pas encore dans de véritables politiques inclusives mais j’y reviendrai cet après-midi.

Alors je voudrais terminer, je voulais simplement dire mais vous le savez tous ici dans cette salle, c’est pour ça que vous êtes là, notre handicap n’est pas contagieux et nous souhaiterions vraiment que notre humanisme le soit et je vous remercie Monsieur le Président de m’avoir invitée parce que je suis très fière de pouvoir vous dire ça aujourd’hui et de vous souhaiter à tous ici parents, amis, professionnels, élus partenaires institutionnels, un très bel anniversaire pour l’ADAPEI-AM. »

Prendre date..

Du lundi 5 au vendredi 16 octobre

La Section de Cannes participe à la Semaine d'information sur la santé de Mentale, organisée à l'Espace Ranguin. Les visiteurs pourront admirer les oeuvres du CAJ l'Escapade et l'exposition de photos en noir et blanc "Moi M'Aime" du CAJ de la Siagne.

Des baptêmes en Ferrari offerts aux personnes accompagnées de l’ADAPEI-AM
Notre actualité

Des baptêmes en Ferrari offerts aux personnes accompagnées de l’ADAPEI-AM

Publié le 14/09/20

Très grande animation et bruit incessant de vrombissements de moteurs dimanche 13 septembre sur le parking-relais de la Canardière. La raison ?...

+ d'infos

Le port du masque obligatoire en extérieur dans 18 communes des AM
Notre actualité

Le port du masque obligatoire en extérieur dans 18 communes des AM

Publié le 12/09/20

Compte tenu de l’augmentation des contaminations et du passage des Alpes-Maritimes en zone rouge de circulation de la Covid-19, la préfecture a...

+ d'infos